Gilles Luneau - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Accueil du site > Les auteurs > Gilles Luneau

Gilles Luneau

Ecrivain et journaliste indépendant, il est collaborateur au Nouvel Observateur, à Challenges et à Géo.Outre les questions agricoles, il couvre l’Amérique latine, le monde iranien et l’Asie centrale. Il est l’auteur d’un essai, Les Nouveaux Paysans (éditions Le Rocher, 1997), et d’un roman, L’Ouvrière (éditions Le Rocher, 1998). Il a coécrit plusieurs ouvrages avec José Bové : Nous, paysans (éditions Hazan, 2000), Le Monde n’est pas une marchandise (La Découverte, 2000), Paysan du monde (Fayard, 2002), Pour la désobéissance civique (La Découverte, 2004) et Candidat rebelle (2007).

10 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 11 18 311 p. Pour la désobéissance civique T Bové José et Luneau Gilles essai désobéissance civique 2005 02/08/05 9782264042385 10/18 Politique et société -non-violence et désobéissance 8,80 € 8.80 épuisé
AA AA
encore 2 exemplaires disponibles chez une librairie amie, nous contacter

Quand un gouvernement encourage les intérêts privés aux dépens de tous et de la Terre, quand la loi privilégie l’intérêt particulier au détriment de l’intérêt général, quand la justice participe à la construction d’un ordre sécuritaire, que peuvent faire les citoyens pour que le droit redevienne l’outil de préservation du bien commun ? Il ne leur reste qu’à désobéir, quel qu’en soit le prix, pour défendre la démocratie. Organiser pacifiquement la résistance à l’injustice. La désobéissance civique, c’est le fait d’assumer individuellement un acte illégal qui s’inscrit dans une aspiration collective : de Gandhi aux arracheurs d’OGM en passant par les femmes avortées et les déserteurs, elle est un acte politique qui oppose la légitimité à la légalité. La désobéissance civique, au-delà du courage de dire non, c’est déjà dire oui à l’approfondissement de la liberté.

x 21,5 28 185 p. Nous, paysans T Bové José et Luneau Gilles essai paysans 2000 12/09/00 9782850257285 Hazan »» Politique et société -paysannerie 30,55 € 30.55 épuisé
AA AA

José Bové nous invite à feuilleter l’album des familles paysannes de ces soixante dernières années.

Un bon demi-siècle de photographies, une moisson de souvenirs, de sourires, de peines et de joies, de grandeurs et de vicissitudes de la condition rurale, commentés sur le ton de la confidence. On découvre en sa compagnie la modernisation intensive imposée aux campagnes françaises. Révolution silencieuse qui réduisit à un million d’actifs agricoles les dix millions d’avant la dernière guerre mondiale.

Voici donc retracée la mutation qui dépose, à l’orée du XXIe siècle, une agriculture intensive, dominatrice, aussi folle que ses vaches. Une dérive que fait surgir, sous de plaisantes images et documents, l’œil d’un paysan ayant gardé le goût de l’assiette et les pieds sur Terre. José Bové prolonge l’instantané de la photo en réflexion, en émotion, en plaisir. Une façon de transformer un héritage en legs à la génération suivante.

x 23 27 100 p. Chercheurs d’humanités : Larzac aujourd’hui T Luneau Gilles, Collini Fabien et Martin Dominique portrait Larzac 2004 15/11/04 9782911722257 Etudes et communication Par chez nous 24,50 € 24.50 épuisé
AA AA
Sous l’immensité du ciel, un plateau pierreux, des hommes et des bêtes, une histoire de combats. Ce livre brosse une fresque du Larzac à partir des Larzacien (ne) s, de leurs investissements personnels dans une histoire collective, de leur ténacité lors d’une lutte de dix ans, une lutte tricotée au quotidien au point de devenir un mode de vie où germent des réussites. Promis aux manœuvres de chars, devenu d’abord un laboratoire social, puis une fenêtre ouverte sur le monde et sa globalisation. La globalisation, les habitant(e) s du Larzac y contribuent depuis trente ans : soutien aux Kanaks, aux Amérindiens en Colombie, aux Palestiniens, aux fermiers américains résistants aux OGM. Entre tous, ils cultivent un lien de terre, celui des ruraux pour qui la vie s’ancre dans un territoire. Un territoire où l’harmonie entre hommes, femmes, paysages et animaux est, plus qu’une réflexion, une quête. Cette plongée dans l’histoire contemporaine, celle des luttes, des mouvements, des gueulantes ; celles des solidarités paysans-ouvriers ; est aussi celle de la construction patiente de modes de vie alternatifs. Le quotidien du Larzac écrit notre futur dans une dimension planétaire. Et si leçons il y a, ce sont celles de la cohérence entre la pensée et l’action entre l’ouverture et le don. Moins des leçons que des chemins d’humanités.
x 13 22 260 p. Pour la désobéissance civique T Bové José et Luneau Gilles essai désobéissance civique 2004 07/10/04 9782707143594 la Découverte Par chez nous -luttes 17,50 € 17.50 épuisé
AA AA

Depuis qu’il a été projeté sur le devant de la scène publique par ses actions d’éclat, José Bové n’a cessé d’être interpellé sur le thème " Pourquoi n’allez-vous pas au bout de vos idées en les soumettant au vote des électeurs, en vous lançant dans la "vraie" politique ? " Cette question, à ses yeux, montre que beaucoup n’ont pas compris les ressorts et la logique de son action : pour lui, la politique ne se réduit pas aux élections, on peut aussi - et surtout - contribuer à changer le monde par la désobéissance civile.

C’est cette incompréhension qui lui a donné envie, avec son vieux complice le journaliste Gilles Luneau, de rédiger cet essai qui retrace les grandes étapes de l’histoire mondiale de la désobéissance civile et explique son importance aujourd’hui quand un gouvernement encourage les intérêts privés aux dépens de tous et de la Terre, quand la loi privilégie l’intérêt particulier au détriment de l’intérêt général, quand la justice participe à la construction d’un ordre sécuritaire, que peuvent faire les citoyens pour que le droit redevienne l’outil de préservation du bien commun ? Il ne leur reste plus qu’à désobéir, quel qu’en soit le prix, pour défendre la démocratie.

Organiser pacifiquement la résistance à l’injustice. La désobéissance civique, c’est le fait d’assumer individuellement un acte illégal qui s’inscrit dans une aspiration collective de Gandhi aux arracheurs d’OGM en passant par les femmes avortées et les déserteurs, elle est un acte politique qui oppose la légitimité à la légalité. Pour ses partisans, la désobéissance civique, au-delà du courage de dire non, c’est déjà dire oui à l’approfondissement de la liberté.

x 14 19 208 p. Changeons de cap, changeons de Pac !
vers une agriculture paysann
T
Bové José et Luneau Gilles essai politique, Europe 2012 02/02/12 9782862276830
9056048
Alternatives Manifestô Politique et société -agriculture 16,00 € 16.00 présent à Plume(s)
AA AA

Nous avons tous besoin des paysans. De paysans et non pas de petites mains de la chimie agricole. Parce que sous nos latitudes favorisées nous mangeons trois fois par jour et que sans agriculteur digne de ce nom nous n’aurions dans l’assiette que malbouffe aux pesticides ou aliments génétiquement manipulés. Pour répondre à la faim de 500 millions d’Européens il faut suffisamment de paysans et une organisation de la production : c’est le rôle de la Politique agricole commune (Pac). La Pac mérite un bilan que tout le monde évite. Il révèle d’une part la perte de l’autosuffisance alimentaire de l’Union européenne, soumise aux importations de protéines pour ses élevages. D’autre part, la dépendance à l’égard de l’industrie pétrochimique et biochimique.

La prochaine Politique agricole commune se discute maintenant. Les enjeux sont considérables et divergents. D’où ce livre clair et pédagogique qui met sur la table tous les éléments du débat. Pour choisir l’agriculture qui va nourrir vos enfants.

x 14 19 186 p. La biodiversité, une chance
Nous avons un plan B !
T
Luneau Gilles et Bélier Sandrine essai écologie, biodiversité 2013 05/10/13 9782330025809 Actes Sud Domaine du possible Politique et société -écologie 20,00 € 20.00 présent à Plume(s)
AA AA

Sandrine Bélier - députée européenne (EELV), rapporteure principale du projet de règlement européen sur l’accès aux ressources génétiques et sur la ratification du Protocole de Nagoya par l’UE, travaille depuis vingt ans sur les problématiques liées à la préservation de la biodiversité. Gilles Luneau, journaliste, est rédacteur en chef de GLOBAL magazine. A travers un échange dynamique et passionné, ces militants de la cause nous interpellent quant à l’importance de faire de la préservation de la biodiversité un engagement quotidien.

Mêlant éclairages politiques, historiques et exemples d’actions positives en France et en Europe, Sandrine Bélier et Gilles Luneau expliquent en quoi et comment l’enjeu de la biodiversité est mondial et pourquoi il est urgent d’agir.

x 16 21 154 p. L’alimentation en otage T Bové José et Luneau Gilles essai alimentation 2015 07/03/15 9782746741164 Autrement Par chez nous -José Bové 17,00 € 17.00 présent à Plume(s)
AA AA
Quand les multinationales contrôlent nos assiettes

Dans l’ombre de la finance et du profit à court terme, une poignée de multinationales aux pouvoirs tentaculaires ont mis la main sur tous les échelons du système agroalimentaire mondial. De la graine plantée en terre à la grande distribution, des OGM à la sélection génétique animale, du négoce à la transformation, rien ne leur échappe.

Les ressources s’épuisent, les inégalités se creusent, le paysan est dépossédé de son métier, le consommateur berné. Une seule réponse possible face à la superpuissance industrielle mondialisée : exercer chacun et ensemble, en toute conscience, le droit de choisir ce que nous mangeons.

x 12,5 21 48 p. Du sentiment de justice et du devoir de désobéir T Bové José, De Luca Erri et Luneau Gilles essai 2016 02/04/16 9791090354906 Indigène Ceux qui marchent contre le vent Par chez nous -José Bové 4,00 € 4.00 présent à Plume(s)
AA AA

José Bové : « Je suis pour cette définition-là de la désobéissance : un moyen d’action qui reste opérationnel pour changer la réalité. Car il n’y a rien de plus insupportable – je l’ai toujours vécu comme ça – que de se dire, voilà, on a cette situation, je ne fais rien et ça continue… ou alors si je veux que ça change, il faut que je m’en donne les moyens. »

Erri de Luca : « Nous réagissons aux injustices directement avec notre système nerveux d’abord, ensuite nous nous expliquons avec les mots et les propos exacts. Nous sommes des personnes qui avons rejoint le mot juste, à travers l’expérience du sentiment de la justice. »

Gilles Luneau :« Être soi-même, c’est la base de la culture et de l’éthique. Est-il encore possible d’être soi-même aujourd’hui alors que l’on parle d’humanité augmentée, de modification génétique de l’être humain  ? »

La valeur particulière de ce dialogue tient à ce que ses deux auteurs ont, l’un, Erri de Luca, récemment risqué la prison pour défendre le droit à l’usage d’un mot : « sabotage », et l’autre, José Bové, fait de la prison en 2002 parce que la justice lui refusait le terme « démontage festif » au profit de « saccage » dans son action contre le McDonald’s de Millau, temple de la malbouffe. Rétablir la vérité des mots, relier une parole juste à des actes justes : voilà bien le sens de cette élégante leçon dispensée par le très grand écrivain italien et le fameux député européen. Non pas donc un n-ième discours « sur » la justice et la désobéissance, mais bien une incarnation, par le langage, de ces deux grands thèmes éternels, auxquels s’ajoute évidemment l’écologie.

x 11 18 154 p. L’alimentation en otage
Quand les multinationales contrôlent nos assiettes
T
Bové José et Luneau Gilles enquête 2016 18/05/16 9782253185901 LGF/Livre de poche Politique et société 6,10 € 6.10 sur commande ?
AA AA

L’alimentation en otage Quand les multinationales contrôlent nos assiettes Dans l’ombre de la finance et du profit à court terme, une poignée de multinationales aux pouvoirs tentaculaires ont mis la main sur tous les échelons du système agroalimentaire mondial. De la graine plantée en terre à la grande distribution, des OGM à la sélection génétique animale, du négoce à la transformation, rien ne leur échappe.

Les ressources s’épuisent, les inégalités se creusent, le paysan est dépossédé de son métier, le consommateur berné. Une seule réponse possible face à la superpuissance industrielle mondialisée : exercer chacun et ensemble, en toute conscience, le droit de choisir ce que nous mangeons.

x 14,5 22 224 p. Steak barbare
Hold-up vegan sur l’assiette
T
Luneau Gilles enquête agriculture, technicisme, transhumanisme février 2020 20/02/20 9782815935890 l’Aube Politique et société 23,00 € 23 présent à Plume(s)
AA AA
Ce livre est une enquête sur l’agriculture cellulaire. Le terme relève de la novlangue en ce qu’il annonce comme relevant de l’agriculture la production d’aliments –- plus particulièrement des produits animaux –- à partir de cellules souches. Viandes, œufs, laitages, gélatines, cuirs, soie sont (ou seront) fabriqués industriellement sans passer par la ferme. L’enquête s’attache aux start-up de cette nourriture artificielle ; aux financeurs des fondations qu’ils alimentent et aux mouvements que ces fondations soutiennent par ailleurs, notamment les végans ; l’enquête va aussi explorer les liens – discrets mais réels – d’une part avec une agence de la sécurité intérieure américaine, d’autre part avec les transhumanistes

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |