Floréal Cuadrado - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques sites qui méritent le voyage ...

  • Petites perspectives illustrées : Bibliothèque collective de critique sociale, 1 rue Pasteur 12100 Millau ; ouvert le vendredi de 10h30 à 13h.
  • la boutique en ligne d’EnVies EnJeux
  • 36 rue des Lilas : chambres et tables d’hôtes à Millau, chez Eveline et Jean-Michel.
  • La libraithèque ’le droit à la paresse’, librairie et bibliothèque associative et militante, une adresse indispensable dans le Lot.
  • Le pas de côté une librairie - bistrot à Béziers a dû fermer, hélas ...
  • Naturellement Simples Produits naturels à base de plantes
  • Le Lieu-Dit à Saint Affrique, librairie-café-resto-..., lieu de rencontres incontournable, n’a pas (encore) de site internet : 5 rue de l’industrie / 05 65 99 38 42 ; voir aussi sur le site de Plume(s) : Le Lieu-Dit.
  • L’essentiel librairie — épicerie bio — tartinerie à Marciac (Gers)
  • Construire un monde solidaire
  • Radio-Larzac celle que vous entendez fréquemment à Plume(s) - à moins que ce ne soit :
  • Radio Saint-Affrique
  • Association E.V.E. : écomobilité et voyage écologique.
  • Plume(s) est affiliée au site Place des Libraires ,
  • et aussi au site lalibrairie.com (réseau de 2500 — début 2017 — points libraires sur le territoire français), sur lequel vous pouvez commander un livre et le régler en ligne, puis le récupérer à Plume(s).
  • EnVies EnJeux est la continuité d’Alter’Educ, dans son approche comme dans sa volonté de fonctionner collectivement. Cette équipe, constituée de bénévoles passionné-e-s, dispose depuis septembre 2012 de deux antennes : une à Millau et l’autre à Aubagne.
  • Enercoop, notre fournisseur d’électricité réellement écolo.
Accueil du site > Les auteurs > Floréal Cuadrado

Floréal Cuadrado

(1946 — ) Militant anarchiste illégaliste français actif dans les Groupes d’action révolutionnaires internationalistes dans les années 1970.

Exilé volontaire en Amérique latine à la fin des années 1980, il revient en France et, à partir des années 1990, est secrétaire du Syndicat des correcteurs à Paris. Il publie ses « souvenirs » en 2015.

Source : Wikipedia


1 article
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 15,5 24 678 p. Comme un chat
Souvenirs turbulents d’un anarchiste, faussaire à ses heures, vers la fin du vingtième siècle
T
Cuadrado Floréal autobiographie 2015 16/05/15 9782358211055 du Sandre Éditions du Sandre Littérature 22,00 € 22.00 sur commande ?
AA AA

«  Ce que je dis de moi ici n’a d’autre but que de montrer comment nous sommes passés du romantisme de la révolution radicale aux chimères de l’action “révolutionnaire” illégale sans poursuivre véritablement de but révolutionnaire ; comment nous sommes devenus, en quelque sorte, des politiciens de l’illégalisme… J’ai voulu dresser un portrait, qui se voudrait lucide et sans complaisance, loin des illusions consolatrices, d’une génération trop disposée à s’engager et preste à se reconvertir avec brio auprès de toutes les institutions de pouvoir.  »
F. C.

Fils aîné d’une famille d’anarchistes espagnols convaincus et déterminés, Floréal Cuadrado, né en 1946 au Poujol-sur-Orb, livre dans cet ouvrage ce que peu de militants ont raconté : son enfance, son éducation, ses premières amours et cette volonté de devenir un « bon petit Français » ordinaire, loin d’un trop encombrant héritage politique. L’usine et la rencontre de syndicalistes vont très tôt faire de lui un révolté, sinon un révolutionnaire. Le voici sur les sentiers étranges, souvent tragi-comiques, d’un idéal prônant l’action, échafaudant de façon parfois saugrenue un réseau d’activistes qui veulent en découdre violemment avec l’« État policier ». Floréal Cuadrado explore la diversité du milieu libertaire, celui de l’écologie radicale et de l’extrême gauche parisienne. Il y côtoie des figures marquantes, dont il brosse le portrait pas toujours amène.
Les derniers sursauts de la dictature franquiste l’entraînent dans le combat des Groupes d’action révolutionnaire internationalistes (GARI). Il participe à de nombreuses actions rocambolesques  : l’enlèvement du banquier Suarez ou la tentative d’enlèvement de Michel Hidalgo… Entré en clandestinité, il devient faussaire et se prend de passion pour ce métier. Il travaille alors avec prudence et méticulosité pour le mouvement libertaire : faux papiers, faux chèques, détournements de journaux…
Après quelques chamailleries épiques, vient le temps des arrestations et des interrogatoires, la Cour de sûreté de l’État et la prison. Il lui faudra ensuite goûter au pain de l’exil. Il sera accueilli au Venezuela par l’ancien chef de l’une des guérillas du pays. Ce sera une forme de pause. Elle lui permettra, entre autres choses, de réfléchir à ses démêlés judiciaires et de préparer sa défense lors du procès du hold-up de Condé-sur-l’Escault.
Comme un chat, Floréal Cuadrado est souvent retombé sur ses pattes. Selon lui, l’unique sauf-conduit qui lui a permis de surnager dans ce siècle où « il est minuit depuis toujours » est l’éthique rigoureuse et exigeante que lui ont transmise – par l’exemple – ses parents et amis anarchistes espagnols.

Document de premier ordre, ces «   souvenirs turbulents  » se lisent comme un roman d’aventures.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |