Tojo - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
Accueil du site > Les auteurs > Tojo

Tojo

(Antsirabé (Madagascar) 1975 — ) Rabemanantsoa Tojo Alain, dit Tojo. Il s’est lancé très tôt dans le dessin en recopiant ses héros favoris de l’époque Conan et Rahan, ainsi que ceux des collections "Marvel". Un peu plus tard, vers sa onzième année, inspiré par un pulp, "Ombrax", il imagina une série de petits livres numérotés qu’il fit circuler dans son entourage et à l’école. Stimulé par ces premiers essais, il poursuivit ses expériences graphiques qu’il proposa localement. Au début des années 90, il adhère au Groupement des Artisans d’Art d’Antsirabe et commence à s’intéresser à l’aquarelle avant de retravailler le dessin réaliste et la BD dans des essais inachevées par manque de scénario et d’expérience. Il améliore peu à peu ses qualités graphiques dans un style réaliste, inspiré par ses dessinateurs préférés Richard Rabesandratana, Arthur Rakotoniaina et Christian Razafindrakoto, avant de se décider à aborder la caricature et le dessin humoristique. Ses dessins satiriques paraissent alors de 2000 à 2002 dans la presse locale ("N’Gah" et R’eh !"). Ses personnages fantasques Radaoro d’ôro et Lerainy lui valent un succès certain auprès des lecteurs. Dans Naivo Kely qu’il publie dans "N’Gah !", il évoque la vie menée par les étudiants d’Antsirabé au cours des années 80. Fin 2002, il entre à Sarikanto, l’Association des peintres et dessinateurs d’Antsirabé ou il obtient un prix avant de participe à plusieurs expositions avec les bédéiste de sa ville (AntsiraBD). En 2005, il collabore à au lancement la revue "Reh !vy", suite à sa participation à l’expo "BD et Éducation à Madagascar", et participe au "Mois de la BD" organisé par le CCAC. De 2005 à 2006, il est dessinateur de presse pour "Le Quotidien" et il publie en 2007 pour les éditions "Sary 92", l’album "Malaso" qui relate une lutte menée contre les Dahalo à Ilakaka, la ville qui est devenue la capitale malgache du saphir. De 2007 à 2008, il rejoint le quotidien "MIDI Madagasikara" dans lequel il dessine Pass’par TOJO sa page de caricatures, tout en devenant consultant dessinateur scénariste pour le magazine environnemental "Vintsy" édité par le WWF. En mai 2009 paraît "Et l’aube se lève à Santaha", une BD évoquant l’activité de l’Association humanitaire PREV’ACT de La Réunion dans la petite ville de Santaha, au nord-est de Madagascar. Album dont il a réalisé l’encrage, en collaboration avec Christian Razafindrakoto pour le scénario, le crayonné et la mise en couleur. Tojo entreprend ensuite de mettre en œuvre de nouveaux projets dans un style graphique réaliste et extrêmement fouillé qui devrait lui valoir peu à peu le succès qu’il mérite indéniablement s’il parvient à s’associer avec un scénariste professionnel.

Source : bedetheque.com


3 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 24 32 64 p. Tangala Tome 1
L’aristo Gasy
T
mOTUS , Tojo et Alvarez Jérôme BD colonialisme, Madagascar, libération 2015 02/12/15 9782919069323 des Bulles dans l’océan Nout l’Histoir BD -historique 14,90 € 14.90 actuellement indisponible
AA AA

Madagascar, colonie française, 1946. Tangala, revenu de la guerre, dirige un commerce prospère dans le centre de Tananarive. Son ami Séverin, un colon, tombe amoureux de sa soeur. Mais les relations sont compliquées entre les deux peuples, surtout si l’autorité coloniale s’en mêle en voulant s’accaparer un terrain familial des indigènes. Tangala, Séverin, Aïna, trois destinées chamboulées, avec brutalité.

mOTUS, appuyé par le trait racé de Tojo et les couleurs chaudes et sensuelles de Jérôme, nous livre une aventure haletante dans l’île de Madagascar de l’après seconde guerre mondiale. Tangala se transforme en héros vengeur avec comme seule alternative la survie, et la revanche pour leitmotiv. Une histoire prévue en deux tomes qui dresse une critique sévère d’une France coloniale méconnue dans cette partie du monde.

x 24 32 64 p. Tangala Tome 2
Valin’ady malgache
T
mOTUS et Tojo BD vengeance, révolte, Madagascar 2017 06/12/17 9782919069408 des Bulles dans l’océan Nout l’Histoir BD -historique 15,00 € 15.00 actuellement indisponible
AA AA

Madagascar, colonie française, 1947. Tangala, accusé à tort d’un crime qu’il n’a pas commis, se rend compte qu’il est le jeu d’une machination qui a coulé la vie à ses parents. Sa soeur - dont il est très proche - est retenue par Séverin, autrefois son ami et son frère d’armes. Recueilli et soigné par des fermiers, les Sparrow, Tangala trouve en eux de singuliers alliés. Grâce à leur aide, il reprend des forces et envisage de retrouver sa soeur avant de venger ses parents.

S’engage alors un voyage sur l’île de Madagascar aux allures de course-poursuite. Tangala est un fugitif d’autant plus recherché qu’il provoque les autorités, et que, sous son influence, un vent de révolte commence à se lever sur la grande île...

x 24 32 56 p. Tangala Tome 3
Et vint la colère
T
mOTUS et Tojo Madagascar, libération 24 juillet 2020 24/07/20 9782919069705 des Bulles dans l’océan Nout l’Histoir BD -historique 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

Séverin laissé pour mort dans le Sud de Madagascar, Tangala n’en n’a pas pour autant fini avec les ennuis. Suspecté d’être un des meneurs de la révolte qui gronde il est traqué, pourchassé et ses exploits inquiètent les autorités françaises. Cette insurrection dont l’ampleur grandit - on parle de 100 000 morts fin 1947 - marque le début de la fin de la colonisation françaises avec comme apogée le sombre 29 mars toujours jour de deuil national dans la grande île (jour férié).

Motus et Tojo clôturent là de manière magistrale cette grande aventure méconnue avec un souci du détail historique. Réparant ainsi les faits ignorés d’une île continent qui fut française aussi longtemps que l’Algérie.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |