André Comte-Sponville - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Accueil du site > Les auteurs > André Comte-Sponville

André Comte-Sponville

Normalien, agrégé et docteur de troisième cycle. Il a longtemps enseigné la philosophie à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages traduits dans le monde entier.

1 article
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 11 18 504 p. Petit traité des grandes vertus T Comte-Sponville André essai 2018 19/09/18 9782253257523 LGF/Livre de poche Ldp Litterature & Documents Politique et société -philosophie 8,90 € 8.90 présent à Plume(s)
AA AA

Mieux vaut enseigner les vertus, disait Spinoza, que condamner les vices. Il ne s’agit pas de donner des leçons de morale, mais d’aider chacun à devenir son propre maître, comme il convient, et son unique juge. Dans quel but ? Pour être plus humain, plus fort, plus doux, plus libre. Les vertus sont nos valeurs morales, mais incarnées : toujours singulières, comme chacun d’entre nous, toujours plurielles, comme les faiblesses qu’elles combattent ou redressent. Il n’y a pas de Bien en soi. Le bien n’existe pas ; il est à faire, et c’est ce qu’on appelle les vertus. Ce sont elles que je me suis données ici pour objet : de la politesse à l’amour, dix-huit chapitres sur ces vertus qui nous manquent (mais point totalement : comment pourrions-nous autrement les penser ?), et qui nous éclairent.
A. C.-S.

Un beau livre d’éthique pour notre temps. Jean Blain, L’Express.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |