Mathilde Larrère - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Vous trouverez à Plume(s) un choix des produits de Timoun, fabricant Saint-Affricain de jouets en bois.
Accueil du site > Les auteurs > Mathilde Larrère

Mathilde Larrère

(1970 — ) Historienne, maître de conférences à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée. Elle est spécialiste des mouvements révolutionnaires et du maintien de l’ordre en France au XIXe siècle.
Elle tient également une chronique historique pour Arrêt sur Image et la rubrique « L’Histoire n’est pas un roman » pour Politis, avec Laurence De Cock. Elle a publié aux éditions du Détour : Il était une fois les révolutions (2019) et, avec Aude Lorriaux, Des intrus en politique — Femmes et minorités : dominations et résistances (2018).

2 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 13,5 21,5 328 p. L’urne et le fusil
La garde nationale parisienne de 1830 à 1848
T
Larrère Mathilde histoire France 2016 27/01/16 9782130621683 PUF Hors Collection Puf Politique et société -histoire 27,00 € 27.00 sur commande ?
AA AA

D’août 1830 à février 1848, plus de cinquante mille Parisiens, au sein de la garde nationale, revêtent l’uniforme plusieurs fois l’an pour goûter aux joies de la patrouille, de la faction et de la tournée de cartes au corps de garde. Dans les rues barricadées, ils affrontent à trois reprises les émeutes, parfois tentés de les rejoindre. L’été, le roi fait parader ses "chers camarades" pour célébrer l’union du trône et de la milice.

Les républicains ripostent en cherchant à détourner ces solennités, avant de briguer l’épaulette. Les élections de la garde parisienne, les plus démocratiques du règne, deviennent les temps forts de la vie politique. Le garde national entre dans les romans de Balzac, dans les toiles de la galerie de l’Histoire de France du nouveau musée de Versailles aussi. Et la milice bourgeoise, attachée au trône à force de solennités et de barricades renversées, n’en parvient pas moins à traverser la révolution de 1848, apparaissant en février comme une institution républicaine.

Pourquoi ? Comment ? Mathilde Larrère interroge ce symbole du peuple, mémoire de la révolution et figure de la citoyenneté qu’est la garde nationale. Elle compose ainsi, à travers le portrait de ces "bourgeois parisiens", une histoire politique et institutionnelle, mais aussi sociale, de la Monarchie de Juillet.

x 14 22 224 p. Rage against the machisme T Larrère Mathilde essai féminisme août 2020 27/08/20 9791097079635 Détour (éditions du) Essais Politique et société -femmes 18,90 € 18.90 présent à Plume(s)
AA AA

Les femmes ont une histoire, une histoire de luttes pour leurs droits, conquis, arrachés, défendus, une histoire de colère contre les discriminations, les inégalités, une « Rage against the Machisme ».

L’historienne Mathilde Larrère retrace les combats féministes de la Révolution française jusqu’au mouvement #MeToo d’aujourd’hui, sur les pas de Louise Michel, de Gisèle Halimi, mais aussi de tant d’autres invisibilisées, comme Pauline Léon, Malika El Fassi, les colleuses contre les féminicides… À l’histoire, le livre mêle des récits, des documents d’époque, des chansons et des slogans, reflétant l’ardeur et la détermination de celles qui n’acceptent pas l’inégalité des sexes, montrant combien elles se tiennent la main au-delà des siècles.

Luttes pour l’égalité, pour les droits de voter, s’instruire, se défendre, gouverner leurs propres corps, mais aussi pour l’émancipation des femmes des colonies : autant de domaines où la liberté des femmes a été bafouée, autant de droits à conquérir et à défendre, encore, aujourd’hui et demain.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |