Amal Bentounsi - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
Accueil du site > Les auteurs > Amal Bentounsi

Amal Bentounsi

Fondatrice d’Urgence notre police assassine

1 article
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 11 17 144 p. Police T Bentounsi Amal, Bernanos Antonin, Coupat Julien, Dufresne David, Hazan Eric et Lordon Frédéric essai 18 septembre 2020 18/09/20 9782358722025 La Fabrique Politique et société -répression 12,00 € 12.00 présent à Plume(s)
AA AA

La police, un sujet omniprésent sur lequel, à force, on ne sait plus trop quoi penser. Ce livre, qui ne prétend pas à l’objectivité, donne le point de vue de quelques individus qui ont eu " maille à partir ", comme on dit, avec les forces de l’ordre.

David Dufresne qui suit depuis longtemps les violences policières, résume ce qu’il a vu, subi, et entendu.

Julien Coupat explicite le sens du mot d’ordre " Tout le monde déteste la police ", il montre qu’il s’agit plus que d’un cri d’instinct, que ce slogan a valeur tactique.

Eric Hazan au contraire reste (très minoritairement) convaincu que seul le basculement de la police peut transformer l’émeute en mise à bas du système : il préconise le mot d’ordre opposé : " La police avec nous ! ".

Antonin Bernanos, militant antifasciste, met en évidence les connivences et les alliances objectives entre l’institution policière et l’extrême droite ;

Amal Bentounsi, évoquant sa bataille judiciaire pour faire condamner les policiers meurtriers de son frère Amine Bentounsi, donne à voir la façon dont le racisme d’État a pu appuyer l’ascension inexorable et incontestée du pouvoir policier dans tous les pores du champ social.

Enfin Frédéric Lordon examine la menace d’affranchissement sauvage, inhérente aux institutions de la violence d’État, qui menace d’entraîner la police dans un devenir corps-étranger au sein du corps politique, sous les oripeaux du " monopole de la violence légitime ".


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |