Daniel Schneidermann - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
Accueil du site > Les auteurs > Daniel Schneidermann

Daniel Schneidermann

(Paris 1958 — ) Journaliste français.

Il se consacre en particulier à l’analyse des images télévisuelles, en écrivant des chroniques hebdomadaires, d’abord dans Le Monde puis dans Libération. De 1995 à 2007, il dirige et présente l’émission de télévision Arrêt sur images sur France 5. Après 2007, à la suite de la suppression du programme sur décision de la chaîne, l’émission est transposée sur internet sous le nom @rrêt sur images. Elle y a élargi son champ, se consacrant désormais à la déconstruction de toutes les narrations médiatiques dominantes, sur tous supports.

Source : Wikipedia


1 article
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 13 20 208 p. Le pouvoir de dire STOP T Schneidermann Daniel essai septembre 2019 25/09/19 9791037500069 Arènes »» Politique et société 15,00 € 15 présent à Plume(s)
AA AA

Mais pourquoi Emmanuel Macron veut-il vendre les aéroports de Paris ? Pourquoi le gouvernement a-t-il décidé de privatiser une entreprise qui est le numéro 1 mondial du secteur ?

J’en avais assez d’entendre que c’était une question trop compliquée. Que les élus doivent décider pour nous. Alors je suis allé voir tous les camps. Celui des opposants, celui du gouvernement. En fait, le sujet est passionnant.

Il touche aux services publics, au réchauffement climatique. Et à la démocratie : d’ici mars 2020, si 10 % du corps électoral le décide, la privatisation d’Aéroports de Paris (Orly, Roissy Charles-de-Gaulle et une dizaine d’autres aéroports) sera soumise à référendum. Sinon la vente sera lancée.

Encore faudrait-il que les électeurs soient au courant. Ces derniers mois, j’ai croisé des pelletées d’opposants à la privatisation d’ADP qui en avaient à peine entendu parler.

Pour la première fois, les Français peuvent dire STOP à la vente des bijoux de famille, payés avec les impôts de plusieurs générations.

STOP à l’inflation folle du trafic aérien qui abîme la planète : des actionnaires privés n’auront comme seule boussole que le profit, quel que soit l’impact du kérosène sur le climat.

STOP à ceux qui décident à notre place : lire ce livre, s’informer, le faire circuler, c’est une arme démocratique.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |