John Howard Yoder - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :
Accueil du site > Les auteurs > John Howard Yoder

John Howard Yoder

(1927-1997) Théologien mennonite connu pour ses travaux historiques sur l’anabaptisme du XVIe siècle et pour ses réflexions en éthique sociale, en particulier sur le pacifisme chrétien. L’ouvrage qui l’a fait connaître, The Politics of Jesus (1972, traduction française en 1984 sous le titre Jésus et le politique), a été reconnu comme l’un des cinq livres les plus importants du XXe siècle par le magazine Christianity Today. John H. Yoder a été professeur de théologie et d’éthique à l’Anabaptist Mennonite Biblical Seminary (Elkhart, États-Unis) et à l’université catholique de Notre Dame (South Bend, États-Unis).

1 article
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 14 21 271 p. De la paix du Christ à la « politique » de l’Église T Yoder John Howard religion 2014 05/11/14 9782755002195 Excelsis Perspectives anabaptistes Divers 20,00 € 20.00 sur commande ?
AA AA

La venue de Jésus le Messie change-t-elle quelque chose dans le monde ? L’Église peut-elle proposer des alternatives réelles aux maux de la société ?

À ces deux questions, ce livre répond « oui » ! Mais cette réponse ne peut être à « bon marché ».

Ainsi, le nouvel ordre des choses qu’inaugure Jésus le Messie se caractérise par la paix avec Dieu et avec chacun, même l’ennemi. La paix du Christ bouscule l’ordre établi, suscite une nouvelle mentalité, implique une vision du monde transformée et des moyens d’actions non-violents.

Cette paix du Christ donne naissance à une communauté caractérisée par six pratiques : « lier et délier » ; le baptême ; la cène ; la liberté de parole ; le ministère de tous ; l’amour de l’ennemi. De manière originale, l’auteur montre que ces pratiques sont en réalité la manifestation concrète et communautaire de ce nouvel ordre des choses (une « politique ») inauguré par Jésus. Elles deviennent aussi force de proposition pour le fonctionnement social, économique et politique de la société.

L’auteur interpelle donc les chrétiens : ont-ils réellement mesuré les implications de la venue du Prince de la paix ? Et il propose un sens renouvelé à la vie communautaire de l’Église en mission.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |