Lucile de Pesloüan - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
Accueil du site > Les auteurs > Lucile de Pesloüan

Lucile de Pesloüan

évolue dans le milieu du livre à Montréal depuis sept ans. C’est sous le nom de Shushanna Bikini London, qu’elle a commencé à publier ses textes sous forme de fanzines en 2012, distribués autant dans les milieux alternatifs que dans les librairies traditionnelles. Elle a été finaliste deux fois au Prix Expozine pour ses fanzines Les histoires de Shushanna Bikini London, en 2012 et en 2014. Ses textes sont intimes, directs, poétiques et engagés. Elle a remporté un prix de l’Académie littéraire 2018 pour son fanzine Ce que je sais de moi.

Elle a publié Pourquoi les filles ont mal au ventre ? (Éditions de l’Isatis 2017, Hachette 2019) pour lequel elle a remporté le Prix Espiègle 2018 – Bibliothèques scolaires du secondaire (12 à 17 ans) et Les histoires de Shushanna Bikini London (Éditions Rodrigol 2018).


1 article
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 22,5 25 48 p. Pourquoi les filles ont mal au ventre ? T Pesloüan (de) Lucile et Darling Geneviève 2019 06/03/19 9782016270592 Hachette »» Hors Serie Politique et société -femmes 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA

Les filles ont mal au ventre qu’on leur demande d’être des princesses dès leur plus jeune âge. Les filles ont mal au ventre quand elles entendent « Ne pleure pas, tu n’es pas une fille.  » Les filles ont mal au ventre quand le terme « féministe  » devient une insulte.

Manifeste féministe, ce livre dénonce le poids des normes sociales et des discriminations dont souffrent les femmes, depuis leur enfance jusqu’à l’âge adulte. Petites, grandes, gaies, hétérosexuelles, bisexuelles, trans, queer, racisées, blanches, immigrantes, malades, pauvres, aisées, handicapées, tristes, affirmées ou timides… Les filles vivent des situations différentes. Elles ont chacune leur combat, leur force, leur richesse. À nous, ensemble, de les valoriser  !


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |