Philippe Artières - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques sites qui méritent le voyage ...

  • Petites perspectives illustrées : Bibliothèque collective de critique sociale, 1 rue Pasteur 12100 Millau ; ouvert le vendredi de 10h30 à 13h.
  • la boutique en ligne d’EnVies EnJeux
  • 36 rue des Lilas : chambres et tables d’hôtes à Millau, chez Eveline et Jean-Michel.
  • La libraithèque ’le droit à la paresse’, librairie et bibliothèque associative et militante, une adresse indispensable dans le Lot.
  • Le pas de côté une librairie - bistrot à Béziers a dû fermer, hélas ...
  • Naturellement Simples Produits naturels à base de plantes
  • Le Lieu-Dit à Saint Affrique, librairie-café-resto-..., lieu de rencontres incontournable, n’a pas (encore) de site internet : 5 rue de l’industrie / 05 65 99 38 42 ; voir aussi sur le site de Plume(s) : Le Lieu-Dit.
  • L’essentiel librairie — épicerie bio — tartinerie à Marciac (Gers)
  • Construire un monde solidaire
  • Radio-Larzac celle que vous entendez fréquemment à Plume(s) - à moins que ce ne soit :
  • Radio Saint-Affrique
  • Association E.V.E. : écomobilité et voyage écologique.
  • Plume(s) est affiliée au site Place des Libraires ,
  • et aussi au site lalibrairie.com (réseau de 2500 — début 2017 — points libraires sur le territoire français), sur lequel vous pouvez commander un livre et le régler en ligne, puis le récupérer à Plume(s).
  • EnVies EnJeux est la continuité d’Alter’Educ, dans son approche comme dans sa volonté de fonctionner collectivement. Cette équipe, constituée de bénévoles passionné-e-s, dispose depuis septembre 2012 de deux antennes : une à Millau et l’autre à Aubagne.
  • Enercoop, notre fournisseur d’électricité réellement écolo.
Accueil du site > Les auteurs > Philippe Artières

Philippe Artières

Historien, chargé de recherches au CNRS à l’École des hautes études en sciences sociales (IIAC). Président du Centre Michel-Foucault depuis 1995, il poursuit des recherches sur l’écriture et en particulier les écrits de la contestation. Il est notamment l’auteur de Le Livre des vies coupables. Autobiographies de criminels (1896-1909) (Albin Michel, 2000), Vidal, le tueur de femmes. Essai de biographie sociale, avec Dominique Kalifa (Perrin, 2001), Le Groupe d’information sur les prisons. Archives d’une lutte, avec Michelle Zancarini-Fournel et Laurent Quéro (IMEC, 2003), Lettres perdues. Écritures et enfermement (XIXe-XXe siècles), avec Jean-François Laé (Hachette-Littérature, 2003), et D’après Foucault, avec Mathieu Potte-Bonneville (Les Prairies ordinaires, 2007).

5 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 15,5 24 880 p. 68, une histoire collective (1962-1981) T Zancarini-Fournel Michelle et Artières Philippe doc mai 68 2018 20/04/18 9782348036040 la Découverte Cahiers Libres Politique et société -histoire 29,00 € 29.00 présent à Plume(s)
AA AA

Mai 68 demeure l’un des moments de l’histoire contemporaine de la France qui suscitent les plus vifs débats : les « années 68 » dérangent autant qu’elles fascinent. Elles restent pourtant largement méconnues - et d’autant plus qu’on ne retient que son fameux mois de mai, les barricades du Quartier latin et l’occupation de la Sorbonne. Or ces scènes participent d’un paysage beaucoup plus vaste, à Paris, en province et à l’étranger. Surtout, on ne peut comprendre les raisons et les effets du « moment 68 » sans examiner la longue séquence historique dans laquelle il s’inscrit, de la fin de la guerre d’Algérie en 1962 à l’élection de François Mitterrand en 1981, de la révolution cubaine à la révolution iranienne.

Cet ouvrage invite à parcourir l’histoire de ces vingt années qui ont transformé la société française. Acteurs anonymes et célèbres, lieux connus et inconnus, objets de la culture matérielle et artistique s’animent et se côtoient pour nourrir cette histoire polyphonique qui touche aussi bien l’urbanisme que le corps, la vie intellectuelle que la condition ouvrière, le cinéma que l’économie. Ce paysage recomposé donne à voir l’intensité des débats politiques ainsi que l’incroyable diversité des luttes et des aspirations dont ces années furent le théâtre.

x 17 22 304 p. 68 : Les Archives du pouvoir
Chroniques inédites d’un Etat face à la crise
T
Artières Philippe et Giry Emmanuelle doc mai 68 2018 18/04/18 9791095438656 Iconoclaste Politique et société -histoire 25,00 € 25.00 présent à Plume(s)
AA AA
Mai-68 a 50 ans. Pour la première fois une exposition et un livre racontent les événements à travers les archives inédites du pouvoir. Elles nous font saisir les rouages de l’état. On y voit comment l’état réagit.

MAI-68, L’AUTRE MÉMOIRE

Qu’il ait été contemporain ou non des événements, chacun s’en construit sa propre image. Mai-68 fascine, réjouit, repousse, irrite, avec ses dix millions de grévistes, sa jeunesse dans la rue, son service public à l’arrêt et son économie paralysée. Mais la voix de l’État, elle, reste méconnue.
Et pourtant, en ce printemps-là, le pouvoir gère cette crise sans précédent qui menace de le déstabiliser. Les archives donnent une lecture de l’événement à partir du bureau du président, des ministres, des préfets, des forces de l’ordre, des patrons, des partis : elles sont la trace de chacun de leurs gestes…

LES ARCHIVES INÉDITES DU POUVOIR

Des centaines de mètres linéaires de documents permettent de mesurer en creux ce que fut la contestation. Ils donnent à voir les rouages de l’État et l’ensemble des processus de décisions qui tentèrent d’enrayer les conflits.
On y comprend comment un gouvernement réagit face à une grève générale, comment il s’efforce de fonctionner et d’imaginer des réponses politiques, sociales et répressives à mettre en œuvre. Télégrammes, fiches de surveillance des étudiants et des ouvriers, rapports de police, manuscrits de De Gaulle et de Pompidou, notes internes des ministères… constituent l’autre mémoire de 68.

Un livre réalisé en coédition avec les Archives nationales.

x 13 20,5 160 p. La banderole
Histoire d’un objet politique
T
Artières Philippe histoire luttes sociales 2013 03/04/13 9782746733343 Autrement Leçons de choses Politique et société 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

De l’écharpe des suffragettes aux poitrines nues des Femen, des slogans étudiants de Mai 68 écrits en lettres rouges au drapeau de Solidarnosc, du portrait de l’homme tombé "pour la cause du peuple" aux slogans d’Act Up projetés sur les murs de la ville, la banderole peut prendre mille et une formes. Instrument politique s’adressant au pouvoir pour revendiquer ou dénoncer, appelant au ralliement à une cause ou simplement informatif, cet objet à la plasticité incroyable est de tous les soulèvements populaires du XXe et du XXIe siècle.

Une histoire matérielle et incarnée des luttes contemporaines.

x 21 28 159 p. Papiers des bas-fonds
Archives d’un savant du crime, 1843-1924
T
Artières Philippe et Salle Muriel doc 2009 07/10/09 9782845973343 Textuel Histoire Beaux Livres Politique et société -histoire 39,60 € 39.60 présent à Plume(s)
AA AA
Eminent professeur de médecine légale à Lyon, Alexandre Lacassagne s’est donné pour visée, à la fin du siècle, d’étudier le phénomène criminel sous ses différents aspects : en comprendre l’histoire, la fréquence, mais aussi identifier ses auteurs, saisir leurs personnalités et leurs meurs. Il a ainsi constitué une formidable collection de documents et d’objets divers glanés dans les prisons (carnets de tatouages, dessins sur papier à cigarette, poèmes, lettres, chansons, dictionnaire d’argot...) et encouragé les détenus à la rédaction de cahiers et de récits autobiographiques. Ces traces exceptionnelles en disent long sur le quotidien de la détention et sur l’expérience de l’exclusion sociale. Mais elles disent aussi la démarche singulière d’un homme qui, en maître d’écriture, a permis à ces prisonniers d’exprimer une multitude d’émotions : un rêve, une crainte, une peur. Ainsi invitait-il ceux qui étaient l’objet de tant d’écrits - des juges et des avocats, des experts, des journalistes, de l’administration pénitentiaire - à être pour la première fois sujets d’écriture et scripteurs de leur propre histoire.
x 13,5 22 182 p. La police de l’écriture
L’invention de la délinquance graphique (1852-1945)
T
Artières Philippe histoire 2013 17/10/13 9782707169372 la Découverte Politique et société 17,00 € 17.00 présent à Plume(s)
AA AA

Au tournant des XIXe et XXe siècles, les écrits présents dans l’espace urbain deviennent un objet d’attention privilégié pour les policiers. Ceux-ci se mettent en effet à lire les affiches, à noter et effacer les graffitis ou les billets illicites, à décrire en détail les fragments d’écriture trouvés sur les murs ou dans les lieux publics... Doté tout à coup d’une puissance subversive, l’écrit devient une composante de la société sur laquelle il faut veiller.

De cette invention de l’écriture dangereuse naît et se développe un savoir policier inédit, qui va connaître son apogée dans l’entre-deux-guerres avec la figure emblématique d’Edmond Locard. A partir d’une plongée dans les archives, et en s’appuyant sur la pensée de Michel Foucault, cet ouvrage souhaite reconstituer la naissance et l’évolution de ce regard policier sur l’écriture. Le lecteur est ainsi invité à suivre ces policiers de l’écrit dans leur travail quotidien, en passant au plus près des palissades, en entrant dans les laboratoires de la police scientifique, en regardant dans les microscopes...

C’est donc à une histoire de l’écriture et de la lecture par la marge que nous convie Philippe Artières, poursuivant ici son travail d’exploration de l’histoire de l’écriture contemporaine et des pouvoirs de l’écrit dans nos sociétés modernes.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |