Bruno Latour - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
Accueil du site > Les auteurs > Bruno Latour

Bruno Latour

Professeur à Sciences Po, où il développe avec ses collègues les « humanités scientifiques ». Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur l’anthropologie du monde moderne. La plupart de ses ouvrages en français sont publiés à La Découverte dont, très récemment, Enquête sur les modes d’existence. Une anthropologie des Modernes (2012) et une nouvelle édition de Jubiler ou les tourments de la parole religieuse (Les Empêcheurs de penser en rond/La Découverte, 2013).

5 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 13 19 160 p. Où atterrir ? comment s’orienter en politique T Latour Bruno essai 2017 12/10/17 9782707197009 la Découverte Cahiers Libres Politique et société 12,00 € 12.00 présent à Plume(s)
AA AA
Cet essai voudrait relier trois phénomènes que les commentateurs ont déjà repérés mais dont ils ne voient pas toujours le lien - et par conséquent dont ils ne voient pas l’immense énergie politique qu’on pourrait tirer de leur rapprochement. D’abord la « dérégulation » qui va donner au mot de « globalisation » un sens de plus en plus péjoratif ; ensuite, l’explosion de plus en plus vertigineuse des inégalités ; enfin, l’entreprise systématique pour nier l’existence de la mutation climatique. L’hypothèse est qu’on ne comprend rien aux positions politiques depuis cinquante ans, si l’on ne donne pas une place centrale à la question du climat et à sa dénégation. Tout se passe en effet comme si une partie importante des classes dirigeantes était arrivée à la conclusion qu’il n’y aurait plus assez de place sur terre pour elles et pour le reste de ses habitants. C’est ce qui expliquerait l’explosion des inégalités, l’étendue des dérégulations, la critique de la mondialisation, et, surtout, le désir panique de revenir aux anciennes protections de l’État national. Pour contrer une telle politique, il va falloir atterrir quelque part. D’où l’importance de savoir comment s’orienter. Et donc dessiner quelque chose comme une carte des positions imposées par ce nouveau paysage au sein duquel se redéfinissent non seulement les affects de la vie publique mais aussi ses enjeux.
x 12,5 19 363 p. Pasteur : guerre et paix des microbes
Suivi de Irréductions
T
Latour Bruno essai 2011 06/10/11 9782707170118 la Découverte La Découverte. Poche Politique et société 13,90 € 13.90 sur commande ?
AA AA

La découverte par Louis Pasteur des microbes dans les années 1870 fait partie des pages célèbres de l’histoire des sciences, et même de l’histoire de France. Loin des clichés et des mythes qu’elles ont suscités, Bruno Latour en propose dans ce livre une lecture originale. En étudiant le travail de Pasteur et des pastoriens entre 1870 et 1914, il montre comment la bactériologie et la société française se sont transformées ensemble.

C’est ainsi l’invention proprement politique d’une science, d’un savant et d’une époque qui se trouve mise en évidence. Pasteur apparaît, dans les détails de son travail sur les microbes, comme un remarquable sociologue et comme un fin politique, puisqu’il parvient à ajouter les microbes au corps social. Entre l’épistémologie, l’histoire et la sociologie des sciences, ce livre, initialement paru en 1984 (Editions Métailié), redonne aux grands hommes les forces minuscules qui les font grands et savants.

Cet exemple, devenu classique en histoire sociale des sciences, invite à revenir sur la division entre rapports de forces et rapports de raison, entre politique et savoir. C’est l’objet de la seconde partie du livre, qui se présente comme un petit précis de philosophie dans lequel l’auteur se propose de pratiquer, au lieu des réductions qu’impose la division entre science, nature et société, des irréductions.

Celles-ci doivent permettre de rendre les sciences et les techniques moins opaques et peut-être moins périlleuses.

x 12,5 19 198 p. Jubiler ou les tourments de la parole religieuse T Latour Bruno essai 2013 05/09/13 9782359250749 la Découverte Les Empêcheurs de penser en rond Politique et société 14,50 € 14.50 sur commande ?
AA AA

"Si en matière de science sociale, le chercheur a le devoir d’ajouter sa pierre naturelle au vaste édifice du savoir, de découvrir, d’innover, de produire de l’information nouvelle, en matière de religion, son devoir est de fidélité : il ne doit pas inventer, mais renouveler ; il ne doit pas découvrir, mais recouvrer ; il ne doit pas innover, mais reprendre à nouveaux frais la sempiternelle ritournelle".

Il existe de nombreuses études sur le sentiment religieux, sur la pratique religieuse, et une vaste érudition sur l’histoire et la théologie des religions développée en Occident. Il existe également toute une littérature de piété ayant pour but de développer ou de réveiller la foi des fidèles. Bruno Latour aborde dans ce livre la tradition chrétienne par un biais à la fois beaucoup plus direct et beaucoup plus contourné : il s’intéresse aux difficultés que rencontrent ceux qui souhaitent non pas parler de religion, mais parler religieusement.

Tout est dans cet adverbe si difficile à saisir car il n’a rien à voir avec la croyance. En étudiant avec soin les conditions d’énonciation de cette parole, il dégage peu à peu les règles d’usage qui la rendent possible ou impossible. Il le fait de la seule façon qui soit adaptée à ce genre de parole, c’est-à-dire de l’intérieur et en faisant subir au narrateur, par un mode d’écriture original, les tourments de l’expression religieuse.

D’où ce livre mordant et brûlant qui fusionne deux genres habituellement distincts : l’analyse et la jubilation.

x 12,5 19 185 p. Où suis-je ?
Leçons du confinement à l’usage des terrestres
T
Latour Bruno 21 janvier 2021 21/01/21 9782359252002 Empêcheurs De Penser En Rond - Synthélabo Les empêcheurs de penser en rond Politique et société 15,00 € 15.00 très prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Depuis la terrible expérience du confinement, les États comme les individus cherchent tous comment se déconfiner, en espérant revenir aussi vite que possible au " monde d’avant " grâce à une " reprise " aussi rapide que possible. Mais il y a une autre façon de tirer les leçons de cette épreuve, en tout cas pour le bénéfice de ceux que l’on pourrait appeler les terrestres. Ceux-là se doutent qu’ils ne se déconfineront pas, d’autant que la crise sanitaire s’encastre dans une autre crise bien plus grave, celle imposée par le Nouveau Régime Climatique.

Si nous en étions capables, l’apprentissage du confinement serait une chance à saisir : celle de comprendre enfin où nous habitons, dans quelle terre nous allons pouvoir enfin nous envelopper - ; à défaut de nous développer à l’ancienne ! Où suis-je ? fait assez logiquement suite au livre précédent, Où atterrir ? Comment s’orienter en politique. Après avoir atterri, parfois violemment, il faut bien que les terrestres explorent le sol où ils vont désormais habiter et retrouvent le goût de la liberté et de l’émancipation mais autrement situées.

Tel est l’objet de cet essai sous forme de courts chapitres dont chacun explore une figure possible de cette métaphysique du déconfinement à laquelle nous oblige l’étrange époque où nous vivons.

x 11,5 17,5 32 p. Nous ne vivons pas sur la même planète
Un conte de Noël - Imaginer les gestes barrières contre le retour à la production d’avant-crise
T
Latour Bruno essai covid 1er décembre 2020 01/12/20 9782956720126 AOC Imprimés d’AOC Politique et société 6,00 € 6.00 présent à Plume(s)
AA AA

"La première leçon du coronavirus est aussi la plus stupéfiante : la preuve est faite, en effet, qu’il est possible, en quelques semaines, de suspendre partout dans le monde et au même moment, un système économique dont on nous disait jusqu’ici qu’il était impossible à ralentir ou à rediriger". Bruno Latour

En décembre 2019, Bruno Latour envoie, tel un cadeau, un conte de Noël au quotidien numérique AOC, qui le publie immédiatement.

Trois mois plus tard, alors que la pandémie de Covid-19 vient de nous installer dans le confinement, il envoie un second cadeau : un article qui sera certainement l’un des plus lus à travers la planète durant ces mois reclus, traduit en une vingtaine de langues. Ce sont ces deux textes qu’AOC a voulu réunir (en un volume tête-bêche) pour en faire l’un de ses "Imprimés" .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |