Stephen Desberg - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Accueil du site > Les auteurs > Stephen Desberg

Stephen Desberg

(Bruxelles 1954 — ) Auteur belge de bandes dessinées. Il se rode au scénario dans l’ombre de Maurice Tillieux. Il collabore aux derniers récits de celui-ci sur "Tif et Tondu" ("Le Gouffre interdit" en 1978, puis "Les Passe-montagnes") et prend ensuite en charge l’écriture de cette série jusqu’au départ de Willy Maltaite (Will), en 1990.

Scénariste quasi attitré de la famille Maltaite, il va produire d’autres récits pour Will (dont trois grandes œuvres plus "adultes" : "Le Jardin des désirs" et "La 27e lettre" dans "Aire Libre", puis "L’Appel de l’enfer" chez P&T Productions) et pour son fils, Eric, avec lequel il développera successivement "Jules et Gil", "La Famille Hérodius" et la série de l’agent secret "421" pour Spirou, avant de se tourner vers un humour plus adulte dans "Carmen Lamour" chez P&T Productions en 1993.

Ainsi lancé, il imagine successivement dans Spirou les séries "Mic Mac Adam" pour Benn dès 1978, un premier essai de "Billy the Cat" avec Colman en 1979, les aventures fantastiques de l’ange "Arkel" pour Marc Hardy en 1981 et l’ambiance africaine rétro de "Jimmy Tousseul" pour Daniel Desorgher en 1987.

Chez Casterman, il s’associe avec Johan De Moor pour composer les personnages de "Gaspard de la nuit" et de "La Vache". Au Lombard, il écrit "Le Sang noir" pour Bernard Vrancken. Dargaud édite son "étoile du désert", saga illustrée par Enrico Marini. Parmi ses plus récentes création, il convient de signaler "Le Cercle des sentinelles" avec Philippe Wurm chez Casterman.

C’est néanmoins le chaton "Billy the Cat" qui lui assure son plus grand succès lorsqu’il décide en 1987 avec Colman de relancer cette ébauche vieille de huit ans déjà. Ces nouvelles aventures vont déboucher sur une remarquable série d’albums, parcimonieusement produits par un dessinateur perfectionniste, et éveilleront l’attention de millions de téléspectateurs européens grâce à une série parallèle de dessins animés.


1 article
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 23,5 31 128 p. S.O.S. Bonheur Saison 2 tome 1 T Griffo et Desberg Stephen BD, roman graphique anticipation 2017 10/11/17 9782800167268 Dupuis Aire Libre BD -roman graphique 20,95 € 20.95 présent à Plume(s)
AA AA
Trente ans après SOS Bonheur, une nouvelle vision de ce que nos sociétés pourraient imaginer de pire.

En 1988 paraissait, dans le tout neuf label "Aire Libre", le premier tome de S.O.S. bonheur, une suite de fables dystopiques qui mettaient à nu les angoisses de la société d’alors. Presque trente ans plus tard, nos craintes ont-elles changé ? C’est la question que pose aujourd’hui Stephen Desberg avec cette nouvelle saison, à la fois hommage et mise à jour de l’œuvre initiale de Jean Van Hamme - qui en signe d’ailleurs la préface. Pour répondre à cette question, Stephen Desberg dessine dans ce triptyque les contours d’un monde régi par les penseurs d’extrême droite, un univers dominé par l’argent, les valeurs morales réactionnaires, la figure du mâle ou encore la préférence nationale.

En suivant le quotidien de trois personnages plongés dans ce futur qui risquerait un jour de devenir le nôtre, Stephen Desberg met en exergue les dérives de nos sociétés dans un premier album glaçant de justesse, dont la noirceur est encore renforcée par le trait expressif et réaliste de Griffo.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |