Jean-Pierre Siméon - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
Accueil du site > Les auteurs > Jean-Pierre Siméon

Jean-Pierre Siméon

(1950 — )Poète et dramaturge français. Prix Artaud 1984, Prix Apollinaire 1994, Grand Prix du Mont-Saint-Michel 1999 et Prix Max Jacob 2006. Quatre romans, un récit et du théâtre publiés par le Castor Astral, l’Aire et les Solitaires intempestifs. Nombreuses interventions sur les rapports poésie et pédagogie. Dirige, avec Jean-Marie Barnaud, la collection Grands fonds de Cheyne éditeur. “Poète associé” au C.D.N. de Reims pendant six ans, il rejoint ensuite le T.N.P. de Villeurbanne, aux côtés de Christian Schiaretti, son directeur.
Directeur artistique du Printemps des poètes.

7 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 26 26 40 p. Ceci est un poème qui guérit les poissons T Tallec Olivier B, Siméon Jean-Pierre B jeunesse 2005 14/02/05 9782915569223 Rue du Monde Jeunesse 16,00 € 16.00 sur commande ?
AA AA

Pour guérir Léon, son poisson rouge malade, Arthur doit lui dire un poème.

Mais quelqu’un sur cette planète va-t-il être capable d’expliquer à Arthur ce qu’est un poème ? ! La boulangère, le canari, ses grands-parents, le vieux Mahmoud, chacun à une réponse qui ne ressemble à aucune autre ! Poème semble un mot bien mystérieux. Il y a pourtant urgence, c’est tout de suite qu’Arthur a besoin de savoir. Pour sauver Léon.

x 12,5 20 68 p. La lune des pauvres
Tragédie baroque
T
Siméon Jean-Pierre B théâtre 2001 01/10/01 9782846810050 Solitaires intempestifs Littérature -théâtre 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA
Tout ça c’est des chichis et des préjugés ce n’est pas une histoire d’homme et de femme tout ce qui se dit partout tous les jours par tous ce qui se dit en marchant en mangeant en baisant en travaillant tout aussi ce qui se dit sans se dire en dormant en rêvant en regardant tiens la mouette contre la vague ce tas de langage tout ça c’est kif le merde que tu beugles quand tu te coinces le doigt dans la porte l’humain il est coincé et il détaille son cri voilà tout.
x 13 22 48 p. Ici T Siméon Jean-Pierre B poésie 2009 11/02/09 9782841161430 Cheyne Poèmes pour grandir Littérature -poésie 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

SOMMEIL

un ciel derrière un visage
un printemps sous la neige
dans la main qui tremble
un poème d’amour
dans la main qui frappe
une peur très ancienne
et sous le cri
la douceur aussi

un instant au moins
fermer les yeux
éteindre la lumière et le monde

x 12,5 20 48 p. Le Testament de Vanda T Siméon Jean-Pierre B théâtre 2009 01/05/09 9782846812504 Solitaires intempestifs Bleue Littérature 9,00 € 9.00 manquant sans date
AA AA

Déjà qu’elle n’avait plus de larmes tu sais ce que je crois Belette je crois que tous les hommes naissent avec une provision de larmes le même nombre prévu pour tous et il y en a qui ont vite fait d’épuiser leur stock ménage tes larmes Belette ne gaspille pas on a tous une obligation de malheur et les larmes sont la seule chose douce qu’il reste dans le malheur.

« Soit une histoire banale de notre temps : une femme avec son bébé dans un Centre de rétention. Elle a tout traversé : la guerre, l’amour perdu, le viol, les frontières interdites, l’errance, la misère, le rejet. Elle ne peut plus rien, ni le pas en arrière ni le pas en avant. Elle a décidé d’en finir puisqu’elle n’a plus lieu d’être. Son legs à l’enfant : sa disparition, l’absence définitive qui est effacement de trop de douleurs, d’humiliations, de trop de mémoire. L’histoire de Vanda c’est l’histoire de tous ces hommes-sans, sans patrie, sans papiers, sans logis, sans droits, sans avenir, ce peuple d’ombres effarées dont nos sociétés ne savent que faire.
Pourquoi de cela faire théâtre ? Non pas pour dénoncer, commenter, expliquer. Pour donner figure humaine aux ombres par le moyen de la poésie qui seule est à même, je le crois, de restituer la profondeur, l’épaisseur, les nuances et les contradictions du réel. Sa complexité et son secret. Il s’agit de faire advenir dans le poème cette humanité commune par quoi nous reconnaissons en l’autre notre propre visage. J’ai écrit ce monologue pour Sylvia Bergé. Il y a en elle, dans l’évidente fermeté de sa présence, dans sa maîtrise, une force naturelle certes mais qui laisse toujours affleurer cette sensibilité à vif, cette fragilité blessée qui sont la vérité ultime d’un être. Il fallait ce talent particulier pour Vanda, force de vie intimement défaite.
 »
Jean-Pierre Siméon

x 12,5 20 93 p. Stabat Mater Furiosa suivi de Soliloques
suivi de Soliloques
T
Siméon Jean-Pierre B théâtre guerre 2005 01/11/05 9782846811255 Solitaires intempestifs Bleue Littérature -théâtre 10,00 € 10.00 épuisé
AA AA
On n’entend pas les pas de la foule le samedi dans les villes
sur les places publiques dans les marchés
on n’entend pas le pas d’un homme
qui va à son travail
et quand un homme court vers ce qu’il aime
c’est son souffle qu’on entend
mais quand la foule des guerriers se met en chemin
c’est son pas d’abord qu’on entend
son pas qui martèle
oui les coups du marteau sur la terre
le pas qui frappe et qui dit je suis là je suis partout
et comme les bêtes qui sentent de très loin venir l’incendie
chacun sent monter en lui l’écho sourd de ce pas
pas d’histoire tout le monde sait cela
tout le monde
même l’enfant nouveau né en a la mémoire [...]
x 13 20 96 p. La poésie sauvera le monde T Siméon Jean-Pierre B essai poésie 2016 12/01/16 9782368904442 Le Passeur Littérature 13,00 € 13.00 actuellement indisponible
AA AA

Depuis les temps immémoriaux, dans toutes les civilisations, dans toutes les cultures, orales ou écrites, il y eut des poètes au sein de la cité. Ils ont toujours fait entendre le diapason de la conscience humaine rendue à sa liberté insolvable, à son audace, à son exigence la plus haute. Quand on n’entend plus ce diapason, c’est bien la cacophonie qui règne, intellectuelle, spirituelle, morale : le symptôme justement d’un abandon, d’une lâcheté et, bientôt, d’une défaite.

Pour Jean-Pierre Siméon, il est donc urgent de restituer à notre monde sans boussole la parole des poètes, rebelle à tous les ordres établis, moraux, sociaux et politiques. Pas de malentendu : si la poésie n’est pas la panacée, si elle n’offre pas de solutions immédiates, elle n’en est pas moins indispensable, d’urgente nécessité même, parce que chaque poème est l’occasion, pour tous sans exception, de sortir du carcan des conformismes et consensus en tout genre, d’avoir accès à une langue insoumise qui libère les représentations du réel, bref, de trouver les voies d’une insurrection de la conscience.

x 11 18 114 p. La poésie sauvera le monde T Siméon Jean-Pierre B 2017 02/03/17 9782368905289 Le Passeur Verte Littérature -poches 5,90 € 5.90 sur commande ?
AA AA
Cet essai incisif, au « parfum de résurrection », rappelle que vivre en poète, c’est lutter pied à pied contre les forces qui poussent à l’exil pour habiter la vie entière. Pour une résurrection de la vie.

Depuis les temps immémoriaux, dans toutes les civilisations, dans toutes les cultures, orales ou écrites, il y eut des poètes au sein de la cité. Ils ont toujours fait entendre le diapason de la conscience humaine rendue à sa liberté insolvable, à son audace, à son exigence la plus haute. Quand on n’entend plus ce diapason, c’est bien la cacophonie qui règne, intellectuelle, spirituelle et morale : le symptôme d’un abandon, d’une lâcheté et, bientôt, d’une défaite.

Pour Jean-Pierre Siméon, il est urgent de restituer à notre monde sans boussole la parole des poètes, rebelle à tous les ordres établis. Pas de malentendu : si la poésie n’est pas la panacée, si elle n’offre pas de solutions immédiates, elle n’en est pas moins indispensable, d’urgente nécessité même. Parce que chaque poème est l’occasion, pour tous sans exception, de sortir du carcan des conformismes et consensus en tous genres, d’avoir accès à une langue insoumise qui libère les représentations du réel, bref, de trouver les voies d’une insurrection de la conscience.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |