Angela Davis - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Accueil du site > Les auteurs > Angela Davis

Angela Davis

(Birmingham (Alabama) 1944 — ) Militante des droits de l’homme, professeur de philosophie et militante communiste de nationalité américaine.

5 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 12 16 160 p. Les goulags de la démocratie T Davis Angela essai société, société américaine 2006 30/11/05 9782846261159 Au Diable Vauvert Politique et société -répression 12,00 € 12.00 présent à Plume(s)
AA AA

Les pratiques inhumaines de l’armée américaine au sein de la prison d’Abou Ghraïb ont fait la une de tous les journaux. Depuis, un débat éthique fait rage : dans ce modèle mondial démocratique qu’incarnent les États-Unis, où se place désormais la limite entre l’acceptable et l’inacceptable ?

C’est dans ce contexte politique et médiatique qu’Angela Davis répond à plusieurs interviews et aborde les sujets les plus tabous : résistance à l’oppression, traitements des prisonniers dans les institutions géantes américaines, lutte pour la décence et l’égalité,...

Elle fait allusion à sa propre incarcération, à son expérience d’« ennemi d’état » : Angela Davis a elle-même été classée dans les dossiers du FBI comme activement recherchée. Elle évoque le rôle capital qu’a joué l’activisme social et les mobilisations internationales, dans son cas et dans celui de nombreux prisonniers politiques.

Au cours de quatre entretiens, Angela Davis critique une démocratie compromise par ses origines racistes, une démocratie qui perpétue les inégalités sociales et raciales à travers des institutions elles-mêmes fondées sur l’intolérance. À partir des récentes révélations des rapports successifs de la Croix Rouge faisant état des violations des droits de l’homme dans les prisons de Guantanamo, d’Afghanistan et d’Irak, Angela Davis se livre à une analyse du régime carcéral sur le sol américain et une critique féroce d’un système qui s’obstine à bâtir des complexes pénitentiaires gigantesques sur les ruines tenaces d’un passé esclavagiste et d’une idéologie oppressive, raciste et inégalitaire.

Les prisons sont le miroir d’inégalités flagrantes, aux États-Unis comme dans le monde démocratique.

x 14 20 384 p. Autobiographie T Davis Angela autobiographie 2013 24/09/13 9782805920554 Aden Grande Bibliotheque D’aden Politique et société 25,00 € 25.00 sur commande ?
AA AA
Petite fille noire de Birmingham, Alabama, Angela Davis s’est lancée très tôt dans la lutte politique, avant d’entrer au parti communiste puis de se joindre aux Frères de Soledad. Plusieurs fois menacée de mort, inscrite sur la liste de recherches du FBI parmi les dix criminels les plus dangereux, elle a été arrêtée, emprisonnée à New York. Son procès, en Californie, a connu un retentissement mondial. Angela Davis est devenue une figure exemplaire du combat contre toutes les formes d’oppression : raciale, sociale, politique, sexuelle… Une femme, enfin. Derrière la militante, la révolutionnaire, il y a une personne humaine qu’il ne faut pas oublier. Angela Davis est belle, chaleureuse. Sa remarquable intelligence a fait d’elle non seulement une brillante étudiante de Marcuse, mais un être pour qui la réflexion est aussi indispensable que l’action. Pourtant, quelque chose manquait à ce portrait d’Angela Davis. Un éclairage plus personnel, plus vivant, que nous apporte aujourd’hui cette Autobiographie. On s’aperçoit alors qu’on avait trop vite oublié Angela Davis, comme on avait trop vite oublié l’époque troublée des années 1960 : troublée aux États-Unis, certes, mais aussi dans le monde entier et particulièrement en France. Angela Davis a vécu tout cela, elle a été à la tête de la révolte. Il est important qu’elle nous le rappelle, qu’elle nous le raconte.
x 17 24 189 p. Femmes, race et classe T Davis Angela essai esclavage, féminisme 2007 01/05/07 9782721005526 Des femmes Politique et société -femmes 15,25 € 15.25 sur commande ?
AA AA
" Le système esclavagiste définissait les Noirs comme une marchandise humaine. Puisque les femmes étaient considérées comme des unités de travail productrices de profit au même titre que les hommes, leurs propriétaires ne faisaient aucune différence entre les sexes. Un universitaire affirme ; "La femme esclave était la servante perpétuelle de son propriétaire et, fortuitement, épouse, mère et femme au foyer." Si l’on se réfère aux tendances de la nouvelle idéologie de la féminité au XIXe siècle, la glorification des mères nourricières, douces compagnes et maîtresses de maison, transformait les femmes noires en anomalies. "
x 11 17 184 p. Une lutte sans trêve T Davis Angela essai 2016 14/05/16 9782358720809 La Fabrique Politique et société 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA
Quels sont les liens entre l’industrie militaro-carcérale américaine, l’apartheid en Israël-Palestine, les mobilisations de Ferguson, Tahrir et Taksim ? Qu’est-ce que l’expérience des Black Panthers et du féminisme noir nous dit des rapports actuels entre les oppressions spécifiques et l’impérialisme ? Témoin et actrice de luttes de libération pendant plus d’un demi-siècle, Angela Davis s’exprime ici sur l’articulation de ces différents combats, pour une nouvelle génération saisie par l’urgence de la solidarité internationale.
x 15 22 416 p. Blues et féminisme noir T Davis Angela essai féminisme, musique, société américaine 2017 02/11/17 9782377290154 Libertalia Libertalia Politique et société -femmes 20,00 € 20.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Blues et féminisme noir s’intéresse à trois chanteuses de blues qui incarnent les racines et l’identité de la culture musicale noire américaine : Gertrude « Ma » Rainey, Bessie Smith et Billie Holiday. Angela Davis, universitaire et féministe, analyse les paroles des chansons pour en extraire la substance revendicative : Autonomie - qu’elle soit sexuelle, géographique ou financière - et égalité - de sexe et de race. En croisant contexte historique, social et politique de cette époque, qui va des années 1920 aux années 1940, elle démontre que sous des aspects sous-culturels véhiculés par la culture dominante, le blues reste « la » musique de l’émancipation, des Noirs et, plus encore, des femmes noires.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |