Renaud Garcia - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Vous trouverez à Plume(s) un choix des produits de Timoun, fabricant Saint-Affricain de jouets en bois.
Accueil du site > Les auteurs > Renaud Garcia

Renaud Garcia

(né en 1981) Agrégé et docteur en philosophie professeur de lycée. En 2009, il a publié Pourquoi tant de tolérance ? (Aléas), avant de se consacrer à une thèse de doctorat en philosophie sur l’anarchiste russe Pierre Kropotkine. Il a contribué au volume Philosophie de l’anarchie (Atelier de création libertaire, 2012) et à un dossier sur Ivan Illich pour la revue Entropia (n°14, printemps 2013).

7 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 11 17 94 p. Léon Tolstoï
contre le fantasme de toute-puissance
Garcia Renaud essai 2013 15/10/13 9782369350002 Passager clandestin Les précurseur-ses de la décroissance Politique et société -décroissance 8,00 € 8.00 présent à Plume(s)
AA AA
x 11 17 96 p. Pierre Kropotkine
ou l’économie par l’entraide
T
Garcia Renaud biographie décroissance 2014 14/06/14 9782369350156 Passager clandestin Les précurseur-ses de la décroissance Politique et société -décroissance 8,00 € 8.00 présent à Plume(s)
AA AA

Tandis que le credo de la concurrence comme principe organisateur des sociétés humaines se cherchait des bases " scientifiques " dans la lecture de Darwin, le premier mérite de Pierre Kropotkine (1842-1921) fut, comme biologiste, de mettre en lumière le rôle fondamental de l’entraide dans la survie des espèces. Sur cette base, l’œuvre politique du " prince des anarchistes " propose une véritable " écologie urbaine " à travers l’image d’un habitat décentralisé, fondé sur la coopération et sur un balancement harmonieux des activités humaines.

En revenant aux analyses de Kropotkine, explique Renaud Garcia, on trouvera des arguments pour lier la réflexion sur nos besoins, sur ce qui compte dans nos rapports aux autres et à notre milieu de vie à des perspectives d’organisation économique et politique concrètes.

x 14 20,5 221 p. Le désert de la critique
Déconstruction et politique
T
Garcia Renaud essai 2015 22/09/15 9782915830989 L’Echappée Versus Politique et société 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

La nature humaine ? Fiction dangereuse. La raison analytique ? Instrument d’uniformisation culturelle. La vérité ? Objet relatif masquant les dispositifs de pouvoir. Le langage ? Geôlier de la créativité. L’universalisme ? Alibi de l’Occident pour dominer le monde. Le corps ? Pâte à modeler au gré des innovations technologiques. Tels sont les lieux, devenus communs, de la pensée de la déconstruction.

Déconstruire... D’un concept plutôt ésotérique, les gauches "radicales" ont fait un programme systématique consistant à suspecter un rapport de domination sous chaque idée ou comportement. Si elles permettent de redoubler de subtilité sur les questions de moeurs - le domaine "sociétal" -, les théories de la déconstruction rendent les armes devant la marchandisation généralisée, l’emprise des industries culturelles et l’artificialisation du monde.

Qui évoque la nécessité d’une décélération, parle d’aliénation, remet au coeur de l’analyse le corps vécu dans un environnement limité, commet dès lors le crime ultime : réintégrer un moment conservateur dans la critique. Occupées à déconstruire et à se déconstruire à l’infini, les gauches "radicales" ont négligé le terrain du social, qu’une extrême droite opportuniste a investi en exploitant la détresse des perdants de l’histoire.

Cet ouvrage tente de comprendre comment nous en sommes arrivés là, de donner les raisons de ce sabordage intellectuel et politique, en analysant l’influence de la déconstruction sur la critique sociale contemporaine. Il en appelle par là même à un renouveau de la lutte contre le capitalisme sur de tout autres fondements théoriques.

x 11 17 110 p. Alexandre Chayanov
pour un socialisme paysan
T
Garcia Renaud biographie décroissance 2017 28/03/17 9782369350668 Passager clandestin Les précurseur-ses de la décroissance Politique et société -décroissance 8,00 € 8.00 présent à Plume(s)
AA AA

L’économiste agraire Alexandre Chayanov (1888-1937), loyal soutien de la transition vers le socialisme fusillé pour ses idées par la police politique soviétique en 1937, a jeté les bases d’une étude rigoureuse de l’économie paysanne familiale. Encore largement à l’oeuvre dans l’agriculture de subsistance des pays du Sud, celle-ci figure aussi dans les déclarations de nombreux paysans en lutte contre le développement des grandes exploitations agro-industrielles.

En présentant le fonctionnement d’une économie dénuée des catégories de base du capitalisme (salaire, intérêt, rente, profit) et fondée sur le sens populaire des équilibres, des échelles pertinentes de production et de l’autonomie locale, l’oeuvre de Chayanov permet de combattre l’imaginaire de l’homo economicus. Sa réflexion sur l’extension coopérative de cette économie offre en outre de solides points d’appui à la réorganisation de la production agricole dans les sociétés de l’après-croissance.

x 13 19 128 p. Pierre Kropotkine
et l’économie par l’entraide
T
Garcia Renaud décroissance, entraide 2019 24/09/19 9782369352327 Passager clandestin Les précurseur-ses de la décroissance Politique et société -décroissance 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA
Et si la loi du plus fort n’était pas la loi de l’évolution ? Et si l’entraide en était le vrai moteur ? En 1902, Kropotkine écrit L’Entraide, une des plus fortes réfutations du darwinisme social. Exemples à l’appui, il montre que la coopération et la solidarité sont un facteur essentiel de l’évolution des espèces et de la survie des sociétés humaines. En dépit des changements économiques, politiques et sociaux, les propositions du prince anarchiste russe restent des pistes d’actualité pour contrer l’idéologie compétitive ambiante et le productivisme. Kropotkine a tracé les contours d’une économie par l’entraide qui garantit la satisfaction des besoins, évite le gaspillage, favorise un travail varié et engendre une organisation collective et urbaine maîtrisable par les individus. Renaud Garcia présente avec clarté et concision la pensée de Kropotkine et montre à travers une sélection de textes issus de L’Ethique, L’Entraide, La conquête du pain, Champs, usines et ateliers, combien son oeuvre est riche d’enseignements à l’heure où l’on redécouvre peu à peu des formes d’organisations collectives basées sur l’entraide et l’autogestion.
x 14 21,5 236 p. La nature de l’entraide
Pierre Kropotkine et les fondements biologiques de l’anarchisme
T
Garcia Renaud essai entraide 2015 03/11/15 9782847886870 ENS Lyon »» La Croisée des chemins Politique et société 24,00 € 24.00 sur commande ?
AA AA

A la fin du XIXe siècle, le social-darwinisme tentait d’exporter le mécanisme darwinien de sélection naturelle dans le domaine social, la compétition pour l’existence et la survie des plus aptes étant tenus pour les principes de l’évolution. Le capitalisme, mais encore le racisme ou le colonialisme allaient y trouver une de leurs justifications idéologiques les plus prégnantes. Le savant et anarchiste russe Pierre Kropotkine (1842-1921) fut l’un de ceux qui combattirent le plus fortement ce discours, entrant sur le terrain même du darwinisme pour montrer que l’entraide est un facteur de l’évolution autant sinon plus important que la compétition.

Cet ouvrage analyse la genèse, le développement et la portée de ce combat, que Kropotkine a mené pendant trente ans en complétant sa relecture de Darwin par celle des analyses de Lamarck sur le rapport entre organisme et milieu. Sans éviter de débattre des difficultés épistémologiques de cette pensée, il ressort de l’étude des bases biologiques de l’anarchisme kropotkinien une invitation à faire pièce à tout discours qui cautionnerait l’injustice sociale au nom de traits prétendument immuables de la nature humaine.

x 14 20,5 160 p. La Collapsologie ou l’écologie mutilée T Garcia Renaud essai effondrement 22 octobre 2020 22/10/20 9782373090789 L’Echappée Pour en finir avec Politique et société 14,00 € 14 présent à Plume(s)
AA AA

Des feux ravageant des milliers d’espèces animales et végétales aux pandémies, en passant par le dérèglement climatique, tout conspire à signer la faillite du projet moderne de contrôle intégral de la nature par l’ingénierie humaine. L’effondrement des sociétés industrielles deviendrait sinon certain, du moins probable. A l’ombre de ce curieux futur sans avenir, les nouvelles consciences politiques sont façonnées par un discours écologiste effondriste, qui ne cesse de s’étendre.

Voilà qui paraît encourageant. A ceci près que cette collapsologie, autrement dit l’étude des effondrements passés, présents et à venir, et des moyens de s’y préparer, pourrait bien n’être qu’une énième recomposition du Spectacle. Cet ensemble de constats scientifiques, de grandes orientations éthiques et de conseils pratiques de survie participe de l’occultation d’une part de l’écologie politique.

Celle qui a pourtant mené la critique la plus pertinente du capitalisme industriel, et a proposé les voies les plus sûres pour en sortir. En ce sens, la collapsologie est l’écologie mutilée.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |