Jean Rouaud - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques sites qui méritent le voyage ...

  • Petites perspectives illustrées : Bibliothèque collective de critique sociale, 1 rue Pasteur 12100 Millau ; ouvert le vendredi de 10h30 à 13h.
  • la boutique en ligne d’EnVies EnJeux
  • 36 rue des Lilas : chambres et tables d’hôtes à Millau, chez Eveline et Jean-Michel.
  • La libraithèque ’le droit à la paresse’, librairie et bibliothèque associative et militante, une adresse indispensable dans le Lot.
  • Le pas de côté une librairie - bistrot à Béziers a dû fermer, hélas ...
  • Naturellement Simples Produits naturels à base de plantes
  • Le Lieu-Dit à Saint Affrique, librairie-café-resto-..., lieu de rencontres incontournable, n’a pas (encore) de site internet : 5 rue de l’industrie / 05 65 99 38 42 ; voir aussi sur le site de Plume(s) : Le Lieu-Dit.
  • L’essentiel librairie — épicerie bio — tartinerie à Marciac (Gers)
  • Construire un monde solidaire
  • Radio-Larzac celle que vous entendez fréquemment à Plume(s) - à moins que ce ne soit :
  • Radio Saint-Affrique
  • Association E.V.E. : écomobilité et voyage écologique.
  • Plume(s) est affiliée au site Place des Libraires ,
  • et aussi au site lalibrairie.com (réseau de 2500 — début 2017 — points libraires sur le territoire français), sur lequel vous pouvez commander un livre et le régler en ligne, puis le récupérer à Plume(s).
  • EnVies EnJeux est la continuité d’Alter’Educ, dans son approche comme dans sa volonté de fonctionner collectivement. Cette équipe, constituée de bénévoles passionné-e-s, dispose depuis septembre 2012 de deux antennes : une à Millau et l’autre à Aubagne.
  • Enercoop, notre fournisseur d’électricité réellement écolo.
Accueil du site > Les auteurs > Jean Rouaud

Jean Rouaud

(Campbon (Loire-Atlantique) 1952 — ) Depuis Les Champs d’honneur (prix Goncourt 1990), il poursuit une œuvre riche et singulière, qui s’organise autour de trois grands cycles : le livre des morts, la déposition du roman et la vie poétique.

3 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 11,5 18,5 58 p. Manifestation de notre désintérêt T Rouaud Jean essai 2013 02/05/13 9782081305021 Climats Politique et société 6,00 € 6.00 présent à Plume(s)
AA AA
« Nous avons ce formidable pouvoir de baisser nos paupières quand les marchés agitent hypnotiquement des objets brillants sous nos yeux. Lesquels marchés cherchent à nous déposséder de notre savoir-faire autant que de nous-mêmes. C’est l’irascible Haddock qui apporte la plus efficace des réponses à l’obscénité des maîtres du profit : "Votre appareil ne nous intéresse pas". » J.R.
x 13 20,5 195 p. Tout paradis n’est pas perdu
Chronique de 2015 à la lumière de 1905
T
Rouaud Jean essai laïcité 2016 06/01/16 9782246860914 Grasset & Fasquelle Politique et société 17,00 € 17.00 présent à Plume(s)
AA AA

"Cette chronique est à cheval sur les années 2014-2015. Le thème m’en a été offert par le Front national qui, aussitôt prises quelques mairies, s’empressa d’imposer le menu unique dans les cantines scolaires. On n’en attendait pas moins de Marine Le Pen, mais ce qui changeait dans son argumentaire, c’était l’alibi de la laïcité. C’était au nom de la loi de 1905 qu’elle pouvait en toute impunité stigmatiser les enfants musulmans.

Grâce à quoi on a vu se joindre à sa voix tous les laïques purs et durs qui au nom d’une stricte lecture de cette loi se retrouvait de facto en comité de soutien du Front national tout en jurant, main sur le cour, être évidemment en désaccord avec son idéologie. Ah bon. On peut donc faire une chose et dire son contraire. Ce qui doit plus ou moins s’appeler de la schizophrénie. Ce qui valait la peine de s’interroger sur les motivations des uns et des autres et de se pencher sur ladite loi de séparation des Eglises et de l’Etat.

Mais en fait d’églises il s’agissait de la seule église catholique, les autres faisant de la figuration - l’Islam, qui se trouve à la source de ces querelles sur le menu et le voile, il n’avait pas droit au chapitre, les musulmans d’Algérie n’ayant pas le statut de citoyen. Loi dite de séparation mais plutôt accommodante avec l’Eglise, continuant de chômer les fêtes religieuses, de meubler son calendrier des noms des saints et de servir du poisson le vendredi dans toute les cantines.

C’est au milieu de cette chronique qu’une autre actualité, tragique, s’invita brutalement dans la réflexion. L’exécution de l’équipe de Charlie au nom de l’offense faite au prophète nous rappelait que ce droit à la représentation des figures sacrées avait été pour notre société le fruit d’un long débat qui avait occupé tous les premiers siècles du christianisme. Débat tranché en 843, à Nicée, sous un argument de haute volée : l’image n’était pas une idole mais une médiation pour s’approcher du divin.

Tout notre monde envahi d’images vient de cet arrêté. L’art occidental lui doit tout. Et donc, paradoxalement, la caricature de ces mêmes figures sacrées. "

Jean Rouaud

x 13 20,5 252 p. L’avenir des simples
Petit traité de résistance
T
Rouaud Jean mars 2020 04/03/20 9782246821946 Grasset & Fasquelle Littérature Française Politique et société -alternatives 19,00 € 19.00 présent à Plume(s)
AA AA

"On a bien compris que l’objectif des "multi-monstres" (multinationales, Gafa, oligarchie financière) était de nous décérébrer, de squatter par tous les moyens notre esprit pour empêcher l’exercice d’une pensée libre, nous obligeant à regarder le doigt qui pointe la lune, ce qui est le geste de tout dictateur montrant la voie à suivre, de nous rendre dépendant des produits manufacturés, des services et des applications en tout genre, nous dépossédant ainsi de notre savoir-faire qui est leur grand ennemi, un savoir-faire à qui nous devons d’avoir traversé des millénaires, du jardinage à la cuisine en passant par le bricolage, l’art savant de l’aiguille et du tricot et la pratique d’un instrument de musique au lieu qu’on se sature les oreilles de décibels.

Reprendre son temps, un temps à soi, reprendre la possession pleine de sa vie. Et pour échapper à l’emprise des "multi-monstres" , utiliser toutes les armes d’une guérilla économique, montrer un mépris souverain pour leurs colifichets : "votre appareil ne nous intéresse pas" , graffite le capitaine Haddock sur un mur. Contre les transports, la proximité des services, contre l’agriculture intensive empoisonneuse, des multitudes de parcelles d’agro-écologie, ce qui sera aussi un moyen de lutter contre l’immense solitude des campagnes et l’encombrement des villes, contre la dépendance, la réappropriation des gestes vitaux, contre les heures abrutissantes au travail, une nouvelle répartition du temps, contre les yeux vissés au portable, le nez au vent, et l’arme fatale contre un système hégémonique vivant de la consommation de viande, le véganisme.

Car nous ne sommes pas 7 milliards, mais 80 milliards, à moins de considérer que tout ce bétail qui sert à engraisser nos artères ne respire pas, ne mange pas, ne boit pas, ne défèque pas. Il y a plus de porcs que d’habitants en Bretagne, et quatre-vingt pour cent des terres cultivées dans le monde le sont à usage des élevages, pour lesquels on ne regarde pas à la santé des sols et des plantes. Renoncer à la consommation de viande et des produits laitiers, c’est refroidir l’atmosphère, soulager la terre et les mers de leurs rejets toxiques, se porter mieux, envoyer pointer au chômage les actionnaires de Bayer-Monsanto et en finir avec le calvaire des animaux de boucherie pour qui, écrivait Isaac Bashevis Singer, "c’est un éternel Treblinka".

J.R.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |