Aux entreprenants associés - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

dans le même rayon Politique et société-alternatives, Plume(s) présente aussi :
Moutons rebelle   Hydrogène, le nouveau pétrole   Les pauvres remboursent toujours   Qui descendra les poubelles ?   Le Papier Mâché   Le syndrome du poisson lune   Un éco-quartier dans une commune de moins de 2000 habitants c'est possible !   Le bonheur est dans la scop !  
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société -alternatives | Pratique

17,00 €  
Aux entreprenants associés

éd. 2016

Auteur Elisabeth Bost
Editeur : Repas
rayon : Politique et société    -alternatives
support : Livre
type : doc
ean : 9782919272075
dimensions : 240 pages ; 15 × 21 cm
prix : 17,00 €
disponibilité : prochainement à Plume(s) ?
commander

L’HISTOIRE

Qu’est-ce qu’une coopérative d’activités et d’emploi (CAE) ? Comment ça fonctionne ? Comment cette nouvelle forme d’entreprendre est-elle née ? Cet ouvrage propose de partir à la découverte de ce mode original d’entrepreneuriat. Illustré de nombreux témoignages, il appréhende tout autant le fonctionnement pratique que le projet politique qui sous-tend la CAE.

Dans un premier temps, est explicité son fonctionnement au travers de témoignages d’entrepreneurs issus des CAE que l’auteur a connus : Cap Services, la première née en 1995 et de Coopaname, la plus importante CAE d’Ile de France. Dans une seconde partie c’est l’histoire de ces coopératives qui est racontée à travers l’itinéraire d’Elisabeth Bost : comment elles se sont co-construites, les difficultés rencontrées, les combats menés depuis quinze ans et ceux qui restent d’actualité, notamment en matière juridique.

La troisième partie est consacrée aux enjeux actuels du modèle. Elle prend appui sur l’expérience de Coopaname, la croissance rapide et la taille de cette coopérative l’obligeant à de nouveaux questionnements et la poussant sans cesse à l’innovation.

Pour cette nouvelle édition, une quatrième partie présente les évolutions les plus récentes concernant les CAE, en particulier leur entrée dans la loi en 2014. La démarche CAE est également illustrée par trois initiatives qui font un peu partie de la même famille et qui sont présentées dans cette nouvelle édition : Manucoop (La Manufacture coopérative), Bigre et SMart. Une façon de montrer que, sous des formes différentes, s’incarne un projet de société basé sur un fonctionnement économique qui repose sur des valeurs humaines et non sur le seul profit lié au capital.

LE COMMENTAIRE DES ÉDITEURS

L’histoire des CAE est instructive à plus d’un titre. Elle montre comment s’invente à un moment une nouvelle forme d’entreprenariat qui allie démarche individuelle et dimension collective, fonctionnement autonome et esprit coopératif, salariat et sociétariat. Un objet étrange dans le monde des entreprises qui répond pourtant à une demande sociale évidente. Comme l’explique Elisabeth Bost : « Alors que la débâcle financière montre aujourd’hui les limites de l’entreprise capitaliste, les coopératives d’activités et d’emploi proposent une démarche collective et mutualisée d’entreprise. Pour autant, on ne saurait lier leur succès à la seule crise financière. Si elles attirent de plus en plus de candidats, c’est aussi parce qu’elles correspondent à des évolutions beaucoup plus profondes de notre société. Ce qui hier paraissait quelque peu ringard, voire désuet, revient aujourd’hui sur le devant de la scène. Le tiers secteur, les mutuelles, les coopératives ne sont plus considérées seulement comme des reliquats du passé mais connaissent un vigoureux regain d’actualité. »

Les Coopératives d’Activités et d’emploi sont de celles-ci. Elles se co construisent depuis plus de quinze ans avec des personnes qui souhaitent créer leur emploi en développant une activité économique ; ceci avec le soutien des institutions, des collectivités et des fondations, pour certes apporter une réponse aux situations de chômage mais surtout en réinventant une relation au travail qui soit pour les personnes source d’épanouissement et d’émancipation. En combinant initiative personnelle et solidarité, elles correspondent aux deux attentes de l’individu contemporain : autonomie et recherche de liens sociaux.

L’intérêt de l’ouvrage est aussi de démontrer que l’innovation peut aussi être d’ordre institutionnel et juridique, même si celle-ci doit affronter des inerties et des obstacles particulièrement difficiles à faire bouger.


l’auteur :
Elisabeth Bost : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |